Les enfants dorment de moins en moins…
25 septembre 2017
Dispositifs d’accueil : un nombre de places stable
2 mars 2018
Voir tout

Tout ce qu’il faut savoir sur les concours petite enfance

Les concours de la petite enfance s’adressent aux personnes voulant travailler aux côtés d’enfants de 0 à 6 dans des milieux variés. Ces concours ouvrent les portes de différents cursus de la petite enfance. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ces concours.

Présentation des concours de la petite enfance

Les concours de la petite enfance sont des concours de la fonction publique. Ils sont accessibles à partir du baccalauréat et donnent accès aux formations de nombreux métiers dans différents secteurs d’activités. Les diplômés d’un cursus petite enfance deviennent des fonctionnaires territoriaux. Ils exercent des professions du domaine de la petite enfance et sont donc responsables de l’accompagnement des enfants dans différents environnements (crèche, garderie, école…).

Comme tous les concours de la fonction publique, les concours petite enfance sont divisés en plusieurs catégories :

Catégorie A : Ils sont accessibles à partir d’un bac +3 et donnent notamment accès au métier de puéricultrice.

Catégorie B : Ces concours peuvent être passés par les titulaires d’un bac + 2 et forment de futurs éducateurs.

Concours ATSEM : Celui-là dispense d’un diplôme permettant d’exercer dans les écoles maternelles et de devenir Agent territorial spécialisé des écoles maternelles.

Catégorie C : Les derniers concours et sans doute les plus accessibles, ils sont disponibles à partir de 17 ans et permettent d’exercer divers métiers comme celui d’auxiliaire de puéricultrice.

Quelles sont les conditions d’accès aux concours de la petite enfance ?

L’accès aux concours diffère selon les catégories.
Pour le concours de catégorie A, qui permet d’entrer en école de puériculture, il faut d’abord être infirmier/e ou sage-femme. Les candidats ont donc : soit un bac +3, soit un bac +5. Les écoles de puériculture sont reconnues par l’État et sont les seuls établissements qui permettent d’accéder à cette profession. On en compte une trentaine en France.

Pour les concours de catégories B permettant notamment d’accéder au métier d’éducateur de jeunes enfants, nécessite d’avoir son baccalauréat ou un diplôme de niveau équivalent ou encore un diplôme d’accès aux études universitaires et un CAP dans le domaine sanitaire et social.
Les candidats doivent au moins avoir 18 ans pour intégrer ces formations disponibles dans des écoles spécialisées.

Les concours de catégorie C de petite enfance sont relativement faciles à obtenir, ils ne nécessitent pas d’avoir un diplôme pour les passer. Il suffit de se présenter à l’examen, d’avoir au minimum 17 ans et d’être préparé.

Le concours ATSEM est un peu spécial, il est ouvert aux personnes travaillant déjà dans la petite enfance donc aux fonctionnaires, mais également aux titulaires d’un CAP petite enfance.

Les épreuves des différents concours

Les concours de catégorie A sont divisés en deux parties : une épreuve écrite et une épreuve orale. La première est composée d’un questionnaire de 50 questions (QCM + questions ouvertes) et de tests psychotechniques où l’on évalue les candidats sur leurs capacités d’analyse. L’épreuve orale se passe devant un jury de professionnel où il est demandé de faire preuve de ses connaissances dans le domaine de la petite enfance.

Les concours d’éducateur comportent trois épreuves. L’épreuve écrite porte sur de la culture générale. Il est demandé aux candidats d’effectuer une ou plusieurs réactions ainsi d’une analyse de texte.
Les oraux sont au nombre de deux, un oral de motivation et un entretien psychologique.

Les concours de catégorie C sont également composés d’épreuves écrites et orales.
En premier lieu, les candidats doivent passer l’épreuve d’admissibilité : ils sont évalués sur leur culture générale grâce à un exercice de compréhension écrite. Ils doivent également répondre des questions sur la biologie humaine et enfin passer un test de rédaction.Il n’y a pas d’obligation de passer ces épreuves si vous avez un baccalauréat ou un diplôme de niveau IV.
L’oral se compose d’un exposé face à un jury sur un thème et d’un entretien de motivation avec le jury.

Le concours ATSEM est composé de deux parties pour les candidats externes. Dans un premier temps, ils doivent répondre à un QCM de 20 questions puis passer un entretien de motivation.
Le concours interne est seulement composé d’un oral.

Les métiers de la petite enfance :

Puéricultrice (catégorie a) : Cette profession est accessible aux titulaires d’un diplôme d’état d’infirmier et du diplôme d’état de puéricultrice.
La puéricultrice peut travailler dans différents milieux : cliniques, hôpitaux, crèches. Selon son environnement, ses missions peuvent changer.

Dans les hôpitaux, elle est responsable des nouveaux nés dans les maternités, elle s’occupe d’eux, définit leurs régimes… Elle peut également exercer au sein de la pédiatrie où elle est responsable des soins des enfants.
En garderie ou en crèche, son rôle est sensiblement différent, elle s’occupe des enfants, les fait manger…

Éducateur de jeunes enfants (catégorie b) :L’éducateur de jeunes enfants s’occupe d’enfants de 0 à 6 ans. Il peut travailler dans les mêmes secteurs que les puéricultrices, mais joue plus un rôle social auprès des enfants.
Les éducateurs, ou éducatrices s’occupent de l’éveil des enfants et leur apprennent à vivre en groupe dans des structures adaptées comme les crèches ou les associations.

Auxiliaire de puériculture (catégorie c) : L’auxiliaire de puériculture travaille dans les mêmes milieux qu’une puéricultrice. Elle a, néanmoins, moins de responsabilités, elle s’occupe des soins de base des nourrissons et est sous la responsabilité d’infirmière ou d’éducatrice.

Elle est également en charge de l’éveil des enfants et doit donc les occuper, parler avec eux ou jouer. L’hygiène est une de ses missions principales, celui des enfants autant que celui des locaux dans lesquels elle côtoie les enfants.

Voici quelques autres métiers accessibles après un concours de la petite enfance :

Catégorie B :
Coordinateur enfance jeunesse éducation
Responsable de structure d’accueil petite enfance
Animateur de relais assistantes maternelles

Catégorie C :
Assistant d’accueil petite enfance
Agent de crèche
Aide-éducateur
Assistante maternelle non permanente

Catégorie A :
Coordinateur enfance jeunesse éducation
Responsable de structures d’accueil petite enfance
Animateur de relais assistantes maternelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *